Guide d’achat pour bien choisir son Matelas

Guide et résumé pour choisir un bon matelas, une bonne literie ! Astuces et conseils

Tout savoir sur la literie, et les matelas de qualité par Jamy Gourmaud

L’acquisition d’un matelas n’est pas une décision à prendre à la légère. Nous passons en effet quasiment un tiers de notre vie à dormir ! Avec une moyenne de 7h47 par nuit, notre matelas est un objet du quotidien de première importance et son achat doit être réfléchi. Afin que vos nuits soient les meilleures possibles, nous vous proposons ce petit guide pour bien choisir votre matelas.

 

1.   Les différents types de matelas

Avant tout, il est nécessaire de connaître l’offre en matière de matelas. Ils en existent 3 sortes majeures, chacune avec ses spécificités, ses points forts et ses points faibles.

Retour au sommaire ↑

Matelas en mousse

Les matelas en mousse sont souvent considérés comme le choix d’entrée de gamme par les consommateurs. Bien que confortable, cette matière ne présente pas une grande longévité et a tendance à se creuser avec le temps, sans pouvoir récupérer sa forme initiale. L’intérêt réside dans le fait qu’ils se combinent avec des sommiers à lattes. Dans cette catégorie, on trouve tout de même des différences :

Le matelas en mousse polyéther : peu résistante, plutôt molle, cette mousse assure le minimum et conviendra plutôt à une utilisation ponctuelle de la literie.

Le matelas en mousse polyuréthane : Cette mousse est de meilleure qualité que la précédente. Plus ferme et plus résistante, elle offre un bon rapport qualité prix mais possède l’inconvénient d’être sensible à l’humidité.

Le matelas en mousse à mémoire de forme : avec ce type de mousse haut de gamme, le matelas épousera la forme de votre corps. Cette matière réagit à la chaleur et s’assouplit en fonction de la température, pour vous envelopper dans sa matière. Cependant, dans une pièce plus froide, le matelas restera ferme.

Retour au sommaire ↑

Matelas en latex

Les matelas en latex peuvent être en matière naturelle ou synthétique. Il est préférable d’opter pour le latex naturel car il sera hypoallergénique. Le taux de latex naturel doit être de 85% pour qu’il puisse porter l’appellation 100% latex naturel ; avec un taux inférieur (et donc l’ajout de latex synthétique), il portera la mention 100% latex. Les avantages majeurs de ce matériau sont sa grande longévité, son aération naturelle et un confort prouvé avec une texture qui reprendra sa forme de départ lorsque vous vous lèverez. Du côté négatif, on peut signaler le fait que les matelas en latex sont lourds, chers, et présentent un risque allergique. Ces matelas sont classés en 3 gammes :

Le matelas en latex à 3 zones de conforts : c’est le matelas latex d’entrée de gamme ; Les zones de conforts prioritaires ici sont la tête, le dos et la partie cuisse/ pied et chaque zone offre un confort différent à la partie à laquelle elle s’adresse.

Le matelas en latex à 5 zones de conforts : il propose des zones de conforts différentes pour la tête, les épaules, le dos, les cuisses et les pieds. Ce type de matelas est souvent recommandé pour les personnes souffrantes de maux de dos.

Le matelas en latex à 7 zones de conforts : il est garanti latex 100% naturel et propose des zones de conforts adaptées à l’ensemble de votre corps. Plus cher que les autres, il offre aux dormeurs les plus exigeants un sommeil de qualité irréprochable.

Retour au sommaire ↑

Matelas à ressorts

L’offre en matière de matelas à ressorts est vaste. Les marques innovent en proposant des améliorations techniques et en augmentant le nombre de ressorts des matelas. Ce dernier critère est important dans le choix d’un matelas à ressorts. Ce type de matelas propose une bonne ventilation et convient aux personnes qui transpirent, mais nécessite une dépense supplémentaire avec l’achat d’un sommier à ressorts. Ils se classent ainsi :

Les matelas à ressorts biconiques (ou bonnels) : c’est le matelas à ressorts sur lequel nous avons déjà tous (mal) dormi. Avec ses ressorts qui finissent par nous rentrer dans le dos, il est de moins en moins produit car il a montré ses limites.

Les matelas multispires (ou à fil continu) : ils ne reposent que sur un seul fil en acier qui assure une tenue homogène à l’ensemble du matelas. Par contre, si vous dormez accompagné, votre nuit risque d’être agitée. En effet, le moindre mouvement se répercute sur l’ensemble du matelas et cela nuit fortement à l’indépendance de couchage.

Les matelas à ressorts ensachés : c’est une technologie ou chaque ressort est enveloppé indépendamment dans son propre sachet. Ainsi, ces matelas sont confortables et prennent soins des parties sensibles de votre corps. De plus, ils assurent une indépendance totale de couchage et disposent d’une excellente aération.

 

Retour au sommaire ↑

2.   Les critères de sélections importants

Voici les critères de sélections primordiaux que vous devez avoir en tête pour faire votre choix :

Retour au sommaire ↑

La dimension

La taille change en fonction de la morphologie de ceux auxquels s’adresse le matelas mais ce n’est pas le seul facteur important pour la choisir. Vous devrez par exemple prendre en compte l’espace de votre pièce par rapport à l’espace qu’occupera votre matelas, pour ne pas saturer cette pièce. La position dans laquelle vous dormez est également un facteur décisif : vous dormez, par exemple, en diagonal ? Optez pour un matelas plus large. Les fabricants de matelas proposent maintenant des tailles moins standards (avec du 200×200 notamment !), alors n’hésitez pas à comparer pour décider de la taille qui s’adaptera le mieux à votre sommeil et à votre chambre.

Retour au sommaire ↑

Le garnissage

Les matériaux qui composent votre matelas influeront sur la sensation que vous aurez en y dormant. On nomme cela l’accueil du matelas. Ce garnissage est la couche qui sépare la partie en mousse / latex / ressorts de l’enveloppe en tissu du matelas. Il convient de privilégier les matières les plus naturelles comme le coton, la laine, le lin ou la soie pour un confort optimal.  Sachez qu’une partie du garnissage est composé de fibre synthétique pour améliorer la durée de vie du produit.

Certains matelas ont deux faces distinctes, une pour l’été, une pour l’hiver, avec un garnissage différent selon la face (coton léger pour l’été, laine plus épaisse pour l’hiver). Cette option s’avère utile pour vous inciter à retourner le matelas durant l’année mais ne modifie pas la qualité de votre couchage.

Retour au sommaire ↑

La densité

La densité d’un matelas est le critère qui fera que votre matelas est assez ferme pour ne pas abimer votre corps et pour vous garantir un soutien de la colonne vertébrale correct.  Elle doit être choisie en fonction de la taille et du poids du dormeur et est définie en kg/m3. Pour simplifier, plus vous êtes corpulent, plus votre matelas se doit d’être ferme. La densité minimum requise est de 25kg/m3, et l’on considère un matelas comme ferme à partir de 75kg/m3.

 

Retour au sommaire ↑

3.   Quel matelas selon vos besoins ?

Avant de choisir un matelas, vous devrez identifier l’usage que vous en faites.

Retour au sommaire ↑

Seul ou à deux ? Usage ponctuel ou quotidien ?

Le choix sera différent si le matelas s’adresse à un dormeur solitaire ou à un couple. La densité et la taille seront les facteurs qui varieront. De même, pour un usage quotidien ou pour une chambre d’ami, comparez les matières et leur longévité pour ne pas faire de dépenses inutiles.

Retour au sommaire ↑

Anti- bactérien, anti-acariens, anti-moisissure?

Il est bon de rappeler que les matelas proposant une mention « Anti » ont la plupart du temps subi un traitement chimique. Un nettoyage fréquent du matelas et une bonne aération de la pièce peuvent être à privilégier pour éviter le contact avec des substances potentiellement chimiques.

Retour au sommaire ↑

Matelas à eau ? Matelas à air ?

Les matelas à eau ou les matelas à air se positionnent sur une gamme de literie différente : s’ils présentent des avantages (sensations agréables, rangement), ils n’offrent pas encore la garantie d’un sommeil salutaire comme le font les matelas plus traditionnels et présentent des désavantages conséquents (prix, poids, entretiens difficiles…).

 

Retour au sommaire ↑

4.   Les prix

Lors du choix de votre matelas, le prix est une donnée non négligeable. Les budgets sont différents selon les acheteurs, mais un prix élevé de matelas ne garantit en rien un sommeil de qualité !

Les prix varient beaucoup et c’est pourquoi il est plus judicieux de fonctionner ainsi : une fois que vous aurez choisi la dimension, la matière, la densité et le garnissage de votre matelas, testez le ! Allongez-vous, asseyez-vous, essayez différentes postures. Cela vous donnera un avant-goût de ce qui vous attend une fois le matelas chez vous.